Marie Curie une vie pour la science

Scientifique la célèbre du monde pour sa découverte de la radioactivité, Marie Curie a également  été la première femme à recevoir un prix Nobel (1911). Marie Curie, une source d’inspiration pour toutes?

Une femme intelligente, passionnée, émancipée voilà ce que m’évoque la grande Marie Curie. Nous lui devons des découvertes scientifiques et médicales incroyables…

 

Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre

Marie Curie

L’enfance de Marie Curie

La petite Marie,  de son vrai nom Maria Salomea Sklodowska, est née en 1867 à Varsovie. Ses parents sont d’anciens nobles terriens polonais. Ils deviennent alors enseignants : sa mère est institutrice et son père professeur de mathématiques et de sciences. Fait capital, car l’importance de l’instruction auprès de leurs cinq enfants marquera leurs avenirs. Ne pouvant leur payer de grandes études, chaque scène de vie courante sera prétexte à enseignement pour les parents Sklodowska.

Enfant, Maria est hypersensible et connait des épisodes de déprime profonde avec la perte d’une de ses sœurs et de sa mère avant ses 10 ans. Très intelligente, elle se réfugie dans ses études. Lorsqu’elle finit sa scolarité à 15 ans, l’adolescente reçoit des honneurs et souhaite déjà être scientifique.

A cette époque, les universités sont interdites aux femmes en Pologne. Alors, Maria et sa sœur Bronia, qui souhaite devenir médecin, décident de partir étudier à Paris. Bronia part la première tandis que Maria travaille comme préceptrice dans des familles polonaises pendant 8 ans pour payer les études de Bronia. Huit ans, le temps nécessaire pour que Bronia ai son diplôme et puisse exercer comme médecin. Elle peut alors à son tour payer les études de sa sœur Maria à la Sorbonne.

 

 Maria devient Marie

Inscrite à la faculté de science de la Sorbonne en physique, Maria qui se fait désormais appeler Marie, excelle. Très vite, un professeur lui propose une place dans un laboratoire de l’université en 1884, où elle rencontre Pierre Curie. Entre rencontre d’esprit et coup de foudre, les jeunes gens deviennent inséparables et se marient un an plus tard.

En 1887, à 30 ans, Marie Curie donne naissance à Irène leur fille, sans cesser de travailler à ses recherches. Afin de se payer une nurse, Marie donne des cours de physique en plus de son travail au laboratoire.

pierre-marie_curie_lebocaldange

 

Les recherches de Marie Curie

Son travail sur les rayonnements des composés d’uranium attise les curiosités. Des scientifiques du monde entier cherche alors des éléments plus radioactifs que l’uranium. Mais c’est Marie qui le découvrira et le nommera Polonium en hommage à sa Pologne natale, puis un second le radium pour  rayon en latin.

Pierre et Marie Curie démontre que l’atome est divisible et actif. Le couple obtient la moitié du prix Nobel de physique en 1903 (l’autre moitié est remise à Henri Becquerel) pour leurs recherches sur les radiations. Le succès est incroyable autour du radium, on fabrique des crèmes ou sels de bain au radium… Pierre Curie prévient des risques de brûlures mais n’est pas écouté…

En 1905, Marie donne naissance à leur seconde fille Eve. Le couple se sent affaiblit et souffre de migraine, pourtant aucun des deux ne fait le rapprochement avec leur laboratoire rempli de substances radioactives. Un endroit où ils passent le plus clair de leur temps…

En 1906, Pierre Curie décède d’un accident de la circulation. Sa femme Marie Curie ne s’en remettra jamais et fermera dans son labo. Elle se verra attribuer la place de professeur de son mari à la Sorbonne.

Marie Curie une vie pour la science sur lebocaldange.com

 

Le risque des rayonnements

Marie décide de se consacrer à l’utilisation médicale des rayons afin d’éviter des utilisations dramatiques de ses découvertes. Elle expérimente les rayons sur la tuberculose, le cancer et le lupus. Ce travail s’avère payant sur les cancers.

Marie travaillera avec sa fille Irène pendant des années. Irène Curie sera d’ailleurs la seconde femme à obtenir un prix Nobel.

 

Marie Curie décède en 1934 des suites d’une leucémie, dont les liens avec la radioactivité ne se fera que bien plus tard.

 

Retrouvez les portraits d’autres femmes inspirantes comme Frida Kalho ou Marilyn

 

Bien à vous,

Ange

Please follow and like us:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.