Frida l’éternelle

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous partage un portrait de Frida Kahlo peintre mexicaine qui est pour moi une source d’inspiration tant personnelle que visuelle.Frida Kahlo possède un univers très marqué, fortement nourrit de sa culture mexicaine. Son oeuvre est appréciée pour son authenticité. Elle ne cherche pas à embellir mais à refléter la réalité, sa réalité.

 

La majorité des tableaux de Frida Khalo, traitent de sa souffrance physique et psychologique. Frida Kahlo peint sa famille, ses proches, ses souffrances (tromperies, fausses couches…), ses rencontres. Chaque autoportrait est une tranche de vie de Frida Kahlo.

 

LE SURREALISME EST LA SURPRISE MAGIQUE CONSISTANT A TROUVER UN LION DANS L’ARMOIRE DONT ON VOULAIT SORTIR UNE CHEMISE ” – FRIDA KHALO

On peut penser qu’elle appartient au mouvement « surréaliste ». Mais il faut plutôt voir une artiste d’avant-garde. Car elle n’a pas eu besoin de se servir des modèles européens, pour dépasser l’art traditionnel et académique. Frida Kahlo ne peut donc être classé dans un mouvement artistique particulier.

 

 ON ME PRENAIT POUR UNE SURREALISTE. CE N’EST PAS JUSTE. JE N’AI JAMAIS PEINT DE REVES. CE QUE J’AI REPRESENTE ETAIT MA REALITE. ” – FRIDA KHALO

 

FRIDA KAHLO, SA VIE :

Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón dite Frida Kahlo, est née le 6 juillet 1907 à Coyoacán au Mexique et y est morte le 13 juillet 1954. Frida naît dans la « Maison Bleue » (la casa azul), actuel musée Frida Kahlo. Elle est la troisième de quatre filles.
À l’âge de 8 ans, Frida est atteinte par la poliomyélite. Le symptôme principal est que sa jambe droite s’atrophie et son pied ne grandit plus. Il a été supposé qu’elle souffrait de spina bifida, une malformation congénitale de la colonne vertébrale, qui pourrait avoir affecté le développement de sa jambe.

A l’âge de 16 ans, Frida intègre un des meilleurs établissements scolaire du Mexique. Elle souhaite devenir médecin. Même si la future artiste porte de l’intérêt aux beaux-arts, elle n’envisage pas de se lancer dans une carrière artistique pour autant.
En 1925, Frida est victime d’un accident de bus scolaire, où plusieurs de ces camarades trouvent la mort. Frida, est grièvement blessée, son abdomen et sa cavité pelvienne sont transpercés par une barre de métal. Ce traumatisme est responsable d’un syndrome d’Asherman et sera la cause des fausses couches de Frida Kahlo. Sa jambe droite subit de multiples fractures. Son pied droit est cassé, ainsi que son bassin, plusieurs côtes et la colonne vertébrale. Suite à cette événement traumatique, Frida reste alitée pendant plusieurs mois. Cet accident, explique également un grand nombre de ses oeuvres.
Environ un an après l’accident, elle doit retourner à l’hôpital, car on remarque qu’une de ses vertèbres lombaires est fracturée. Frida sera alors contrainte de porter durant neuf mois des corsets en plâtre. Elle subit de nombreuses interventions chirurgicales qui l’obligent à rester couchée sur un lit d’hôpital. C’est alors qu’elle commence à peindre. Pour l’aider, ses proches placent un baldaquin au-dessus de son lit un miroir pour ciel. Elle peut alors se servir de son reflet comme modèle.

 

“Je peins des autoportraits parce que je me sens si souvent seule, parce que je suis la personne que je connais le mieux.”

 

La peintre s’intéresse particulièrement à l’émancipation des femmes dans la société mexicaine encore très machiste. Elle avait décidé jeune de ne pas suivre le même parcours que la plupart des femmes mexicaines. Elle veut voyager, étudier. Cette même année, Frida rencontre Diego Rivera (1886-1957) dans son école.
Frida et Diego Rivera, de 21 ans son aîné, se marient en août 1929. Ils s’installent à Mexico dans un atelier mais ce dernier ne tarde pas à la tromper. En novembre 1930, ils emménagent à San Francisco car Diego, son mari a été chargé de réaliser des peintures murales pour le San Francisco Stock Exchange et pour la California School of Fine Art (l’actuel San Francisco Art Institute). Frida fait plusieurs fausses couches à cette époque. Ces drames lui inspireront de nouveaux tableaux (Ma naissance, Le lit volant..).
Il rentrent au Mexique en 1933. En 1935 Frida Kahlo découvre que son mari a une liaison avec sa soeur, Cristina. Blessée, Frida quitte le foyer. Elle ne revient au Mexique qu’après la fin de la liaison entre sa soeur et son mari. Cette souffrance lui inspira plusieurs tableaux dont, “Quelques petites piqures” en 1935 et “Souvenir” en 1937.
En décembre 1938, Frida et Diego divorcent. Cependant, Diego et Frida se remarient en 1940 et s’installent dans La Casa Azul à Coyoacán après la mort du père de Frida.

En 1943, elle dirige une classe de peinture à l’académie des Beaux-arts. Mais sa mauvaise santé l’oblige à enseigner chez elle.
À la fin des années 1940, l’état de santé de Frida Kahlo s’aggrave et, en 1950, elle doit rentrer à l’hôpital. La nouvelle opération de sa colonne vertébrale se complique. Ce n’est qu’au bout de la sixième intervention sur sept qu’elle peut se remettre à peindre, tout en restant couchée sur le dos.
En 1953, on lui ampute la jambe droite jusqu’au genou. Cette opération apaise ses souffrances mais la plonge dans une profonde dépression. Affaiblie par une grave pneumonie, Frida Kahlo meurt dans la nuit du 13 juillet 1954. Elle a alors quarante-sept ans. Cependant, selon Hayden Herrera (historienne d’art et biographe de Frida Kahlo), les derniers mots de son journal (« J’espère que la sortie sera joyeuse… et j’espère bien ne jamais revenir— Frida ») et son dernier dessin suggèrent que Frida s’est suicidée ; elle affirme d’ailleurs qu’une minorité de ses amis a cru que sa mort était due à une overdose de médicaments qui n’était peut-être pas accidentelle. Sur son dernier tableau, peint juste avant de mourir, elle écrit :

« Viva la Vida » (« Vive la Vie »).

Elle fut incinérée le 14 juillet, comme elle le désirait. Elle avait expliqué qu’elle ne souhaitait pas être enterrée couchée, ayant trop souffert dans cette position au cours de ses nombreux séjours à l’hôpital.

 

J’espère que la vie et l’oeuvre de Frida vous aura inspiré. Et vous quelles personnalités vous inspirent ?

Bien à vous,

Ange

Please follow and like us:

3 thoughts on “Frida l’éternelle

  1. Béa Répondre

    J’adooore aussi Frida, ses oeuvres, son journal, sa vie… Sympa ton blog!

  2. bleu Répondre

    Excellent article pour une très grande dame!

    1. ange8376 Répondre

      Merci beaucoup

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.