Coup de cœur lecture pour La fiancée de Bombay

Bonjour à tous,

J’espère que vous vous portez bien. En de début d’année je vous délivre un nouveau coup de cœur lecture “La fiancée de Bombay” de Julia Gregson.


Acheté au hasard d’une brocante, le titre et la couverture m’ont interpellé, j’avais hâte de me plonger dans cette histoire en Inde au début du XXème siècle. 


Le synopsis de La fiancée de Bombay

Une jeune anglaise, Viva Holloway, accompagne comme nurse trois jeunes compatriotes, le jeune Guy et les jeunes Victoria et Rose le temps de la traversée. Si Rose, accompagnée de sa meilleure amie Victoria, part se marier en Inde a un jeune officier, de son côté Viva ayant passée sa prime enfance en Inde retourne sur les traces de son passé. Quant au jeune Guy il retrouve ses parents. Des liens d’amitié vont se tisser entre les trois jeunes femmes, et Guy va dérouter son accompagnatrice… Sur fond de rébellion coloniale et de confrontation culturelle les jeunes femmes partent à la rencontre de leurs destins entre rêves et réalité…

L’auteur du roman

Julia Gregson a été lauréate du Romantic Novel of the year en 2009 avec ce livre.

Julia Gregson est une romancière anglaise née en 1948.
Elle débute en tant que mannequin puis se tourne finalement vers une carrière de journaliste et de correspondante étrangère au Vietnam, à New-York et Los Angeles. Elle a travaillé pour le magazine Rolling Stone pour lequel elle a notamment interviewé Mohamed Ali, Buzz Aldrin et Ronnie Biggs.

La-fiancee-de-Bombay_lebocaldange

Mon avis sur le livre

Si j’ai pu avoir un peu de mal au début, car l’intrigue est un peu longue à se mettre en place, j’avais hâte de retrouver chaque soir la suite des aventures des héroïnes, puis à ne plus vouloir le lâcher jusqu’à la dernière page du roman. 

Rose et Victoria, jeunes héroïnes naïves au début, en se confrontant au monde des adultes et sa réalité vont grandir vite, avec les conventions établies, la notion de l’amour…

Viva, figure indépendante, car fait exceptionnel pour l’époque elle travaille et n’a pas besoin d’un homme pour subvenir à ses besoins. Viva, personnage énigmatique va se confronter douloureusement à ses souvenirs et à sa peur des sentiments amoureux. Elle va devenir l’objet amoureux d’un jeune homme perdu et subir la haine des indiens contre les anglais.

Tout un programme digne d’une série TV non?

Si le titre du livre paraît très romantique, La fiancée de Bombay vaut tellement plus. Alors, allez au-delà du titre. J’aime particulièrement que cette narration voit ses personnages évoluer profondément et permet de remonter le temps jusqu’en 1928 en Inde pour nous abreuver des cultures indiennes et anglaises de l’époque.

Ce livre est agréable à lire mais, je le recommanderais à des lecteurs érudits et patients au vu de ses 689 pages.

J’espère avoir attisé votre curiosité sur ce roman et je vous invite à découvrir d’autre de mes coups de cœur lecture ici ou .

Bien à vous,

Ange

Please follow and like us:
error

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.