Coup de coeur – le jour où les lions mangeront de la salade verte

Bonjour à tous,

Voici le second livre de Raphaëlle Giordano, au titre fantaisiste “Le jour où les lions mangeront de
la salade verte”.
Complètement conquise par son premier roman Ta deuxième vie commence quand tu comprends
que tu n’en a qu’une, je me suis offert son nouveau livre les yeux fermés enthousiasmée par le
synopsis.

L’auteur du Jour où les lions mangeront de la salade verte

Raphaëlle Giordano est auteur et coach en développement personnel, elle vient de sortir son
second roman après l’incroyable succès de son premier livre Ta deuxième vie commence quand tu
comprends que tu n’en a qu’une.

Le résumé du livre

Le titre illustre la bestialité humaine, où le lion est la métaphore de l’homme. Enfin une partie des
hommes, ceux qui dénigrent, ceux qui blessent, ceux qui sont violents, ceux qui ont trop d’égo…
Ainsi l’héroïne Romane a créée Sup de burne (pour burnerie) pour changer les comportements
des hommes et femmes atteints de “burnerie “. Un spécimen va retenir particulièrement son
attention : Maximilien. Maximilien qui va voir son monde de businessman millionnaire déstabilisé
par ce programme et une brouille avec sa sœur…

Mon avis sur le livre

Très loin de son premier roman plus original et initiatique j’ai été un peu déçue de cette lecture.
Les personnages sont très attachants, mais dès les premières pages l’intrigue est posée et le
dénouement amoureux s’avère évident. A travers différentes étapes du programme dé dé-burnerie
Romane et Maximilien, un de ses participants, vont se découvrir et tomber amoureux.
Cette précipitation de l’intrigue m’aura hélas gâchée la double lecture. En effet, quand on perçoit la
fin du livre dès le début on traine des pieds sur la lecture. Fort heureusement un petit
rebondissement sur les dernières pages pimente la fin. Les contradictions personnelles qu’éprouve le
personnage de Maximilien quand à son changement de comportement, ses écoute ses sentiments
sont bien décrites.

La double lecture du livre

Comme dit précédemment l’intrigue m’ayant déçue au premier abord, je suis passée a côté de la
double lecture. Il m’a donc fallu relire le roman pour profiter et me focaliser sur la trame de
développement personnel cousue dans la narration.

Chaque personnage va faire écho à nos propres travers. Maximilien et son ego très fort qui ne vit
que pour son business, nous rappel de ne pas nous enfermer dans notre travail et notre zone de
confort (milieu, ego, sentiments …) et penser que tout : amour et amitié est acquis. Lorsque sa sœur
qu’il délaisse depuis des années refuse de le voir plus comprend alors que tout lien s’entretient et
demande du temps de qualité. Un second personnage machiste du livre nous rappel de savoir
nous ouvrir à l’autre et ses difficultés. Le personnage de Nathalie, au comportement très “moi-je”
caricature la part égocentrique de tout à chacun et le fait d’apprendre à davantage écoute autrui,
une maman surprotectrice symbolise l’étouffement en amour et le fait de donner de la liberté à l’autre…

À travers un programme fictif de dé-burnerie, l’auteur Raphaëlle Giordano nous délivre des clés
pour corriger les mauvais côtés des personnages et de nous autres lecteurs…

Comme pour son premier livre Raphaëlle Giordano propose de retrouver les concepts et astuces
de développement personnel à la fin. Ainsi, l’auteur nous rappel que de donner de l’attention aux
autres, de vivre le moment présent, ou encore le lâcher prise sont des éléments essentiels à notre
bonheur.

Et vous qu’avez-vous pensé de cette lecture?
Bien à vous,
Ange

Please follow and like us:

3 thoughts on “Coup de coeur – le jour où les lions mangeront de la salade verte

    1. Le Bocal d'Ange Répondre

      Oui Merci pour cette belle découverte

  1. […] Retrouvez d’autres coups de cœur lecture ici ou là. […]... lebocaldange.com/le-bocal-d-ange_un-cadeau-du-ciel

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.